Accord sur la Qualité de Vie au Travail à la Poste : des enseignements à en tirer pour la Santé au travail ?

Dans un Communiqué publié sur le site du Groupe La Poste, on apprend que Sylvie François, Directrice générale adjointe, Directrice des Ressources Humaines et des Relations Sociales du Groupe La Poste et les Organisations syndicales FO, CFDT, CGC/UNSA, CFTC, ont signé, en présence de Jean-Paul Bailly, Président-Directeur Général du Groupe La Poste, un Accord-Cadre sur la Qualité de Vie au Travail des postières et des postiers..

Cet Accord-Cadre fait suite au Rapport de la Commission du Grand Dialogue de la Poste (Commission Kaspar), publié en septembre 2012, dont on pourra prendre connaissance à partir du lien présenté au bas de cet article..

Selon les termes du Communiqué officiel de La Poste, « A la suite du Grand Dialogue mené au sein de l’entreprise en 2012, au cours duquel plus de 125 000 postiers se sont exprimés, la direction de La Poste a ouvert en octobre dernier une négociation avec l’ensemble des Organisations syndicales représentatives sur la qualité de vie au travail..

L’accord-cadre signé aujourd’hui prend des engagements précis et novateurs en matière de qualité de vie au travail. A cet égard, 17 mesures immédiates pour l’amélioration de la vie au travail sont d’ores et déjà retenues. L’accord prévoit également un programme de négociations complémentaires qui sera engagé dès janvier 2013. ».

Les thèmes abordés dans l’Accord cadre sont :.

  • l’organisation, le contenu, la finalité et les conditions de travail ;
  • le dialogue social ;
  • l’encadrement et la fonction RH de proximité, acteurs clés du développement du bien-être au travail dans l’entreprise ;
  • la santé et la sécurité au travail ;
  • le développement professionnel des postiers..

Il est précisé que les dispositions de l’Accord s’appliqueront sous réserve de l’exercice du droit d’opposition des Organisations syndicales non signataires..

Dans un Communiqué intitulé « Accord sur la qualité de vie au travail à La Poste : l’urgence est à du concret qui change véritablement la vie au travail des postières et postiers », la CGT-FAPT a annoncé qu’elle ne signerait pas l’Accord. A ses yeux en effet « les engagements de La Poste restent insuffisants au regard des besoins dans l’entreprise, tant pour répondre aux attentes des postières et des postiers que pour l’amélioration du service public postal. ».

La Fédération Sud-PTT, quant à elle, a d’ores et déjà fait connaître sa décision d’utiliser son droit d’opposition et « exigé l’ouverture de véritables négociations permettant la mise en place de mesures répondant aux attentes du personnel. ».

Cet Accord est d’autant plus intéressant que La Poste a connu d’énormes problèmes ces dernières années dans le domaine de la Santé au travail et qu’il se situe au beau milieu des négociations en cours sur la Qualité de Vie au Travail (sur ce point, voir ci-dessous l’interview de Jean-François Naton. représentant de la CGT)..

Alors ? Des leçons à tirer ou pas de cet Accord pour les négociations en cours sur la Qualité de Vie au Travail ?.

A voir..

Affaire à suivre de près en tout cas..

GP.

Copyright epHYGIE janvier 2013.

Tous droits réservés.

Pour accéder au texte intégral de l’Accord, cliquer sur le lien ci-dessous :

Pour accéder au Rapport de la Commission Kaspar, cliquer sur le lien ci-dessous :

On accédera aux Communiqués de La Poste, de la CGT-FAPT et de Sud-PTT à partir des liens suivants :

On lira également avec intérêt l’interview sur la Qualité de Vie au Travail que Jean-François Naton, Conseiller confédéral de la CGT, vient de donner à l’ANACT :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *