God save the Queen et… la Santé au travail aussi, qui en a bien besoin !

Une pincée d'enchantementsDécidément, les Rois et les Princes sont à l’honneur en ce moment sur les sites d’information en continu, sous des formes et pour des raisons très diverses, même si l’objectif est toujours le même : faire le maximum d’audience pour attirer le plus grand nombre d’annonceurs et… gagner le plus possible d’argent…

Nous avons eu droit, la semaine dernière, en « direct live » comme il se doit, d’abord au 90 ème anniversaire de sa Majesté la Reine Elizabeth II d’Angleterre, ensuite au décès brutal de Prince (Prince Rogers Nelson de son vrai nom)roi de la Pop, enfin au pouponnage du Prince George de Cambridge (un « vrai » Prince celui-là, sans doute promis à un avenir royal) par le Président Barack Obama en personne, dont chacun sait, depuis la projection à la Maison Blanche, en avril 2011, de la vidéo de sa venue au monde (en fait, la scène d’ouverture du dessin animé Le Roi lion), qu’il est lui-même de lignée royale… Une projection réalisée à l’époque en réponse à une polémique alimentée par Donald Trump (déjà !), autre star des médias en ces temps de primaires, lui-même considéré comme Roi dans diverses catégories, parfois dicibles, Roi de l’immobilier, Roi des apparitions loufoques (francetvinfo), Roi bling-bling de Manhattan (Le Figaro), Roi des rétropédalages (LCI TF1), parfois non…

Notre pays n’a pas été en reste avec la diffusion en boucle des petites phrases, savamment distillées par celui qui voudrait être Roi, sans le vouloir tout en le voulant, en lieu et place du Monarque républicain dont il a dit ne pas être l’obligé et dont un Ministre vient, lui, de dire sans langue de bois (!) qu’il n’était pas un ami, ce qui expliquerait qu’il n’ait pas reçu de carton d’invitation pour la réunion de lancement du collectif de soutien au futur « ex-Président candidat à sa propre succession », premier vrai « meeting de campagne pour de faux » des élections présidentielles 2017, meeting auquel seuls les « amis » du Président, partisans de longue date ou courtisans fraîchement convertis, avaient été conviés…

Autres absences remarquées à la « sauterie » organisée par le porte-parole du Gouvernement, celle de la Ministre de l’Ecologie, a priori la plus adaptée au « royal casting » médiatique de la semaine, celle du premier Ministre, en déplacement au Mont Saint Michel, et celle de la Ministre du travail, les deux derniers cités n’appartenant apparemment ni l’un ni l’autre au premier cercle des « amis »…

A quelques jours seulement de l’ouverture des débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs » (qui contient les éléments disparates d’une pseudo-réforme de la Médecine du travail, fortement critiquée par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) dans un Communiqué de presse daté du 27 avril : « Le Conseil national de l’Ordre des médecins s’inquiète des conséquences du projet de loi « El Khomri » sur le rôle de la médecine du travail »), texte présenté comme le plus important du quinquennat, qu’ils sont censés porter avec l’aide du Rapporteur, cela rajoute un peu au désordre ambiant. Il va être difficile de resserrer les rangs et de continuer à prétendre que ça va mieux, même si une fort opportune baisse (record !) du chômage en mars, qu’on pourrait presque qualifier de cadeau royal, semble l’annoncer…

Bonjour l’ambiance dans les prochains jours et les prochaines semaines !

Si on ajoute le mouvement « Nuit debout », l’occupation de la Comédie française et du théâtre de l’Odéon par les intermittents du spectacle (même si un accord semble avoir été trouvé dans la nuit), les manifestations et grèves, actuelles et à venir, à la SNCF et ailleurs, on assiste de toute évidence à une fin de règne.

Sans la guillotine fort heureusement. On ne coupe plus les têtes des monarques aujourd’hui. Seul le couperet du suffrage universel permet, dans notre pays, de mettre un terme à un Pouvoir en déclin.

Ce qui n’empêche pas ledit Pouvoir de continuer à faire semblant de croire que sa politique répond aux attentes de la population et même de rêver qu’il pourrait la prolonger jusqu’en 2022…

Je vais me remettre de tous ces événements (réels ou créés de toute pièce) en buvant un bon vieux whisky. Son origine ? Le Canada. Son nom ? Crown Royal. Royal donc, comme il se doit, en hommage évidemment à la Reine Elizabeth II, à qui j’ai oublié de souhaiter un bon anniversaire, et à Prince, qui mérite bien d’être honoré lui aussi, sous une pluie pourpre, cette couleur utilisée autrefois pour les vêtements et les tentures des Rois et des Empereurs, ça ne s’invente pas…

God save the Queen !

Et la Santé au travail aussi, tant qu’à faire…

Elle en a bien besoin…

Gabriel Paillereau
Copyright epHYGIE 28 avril 2016
Photo GP
Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *