Troisième Colloque « Regards croisés sur la Santé au travail », fin 2015 ou début 2016, Paris

Notre troisième Colloque, retardé pour diverses raisons, techniques en particulier, se tiendra finalement à la fin de l’année 2015 ou au début de l’année 2016.

Nous vous en rappelons le thème : « Les relations travail/santé : entre grandeur, misère et décadence », thème sur lequel nous reviendrons abondamment dans les prochaines semaines.

Nous espérons vivement qu’il recueillera l’adhésion de nombreux participants et que les échanges qu’il permettra aideront à y voir plus clair, avec l’aide des meilleurs spécialistes, français et étrangers.

Gabriel Paillereau

On comprend de plus en plus de mal les relations entre travail et santé dans la mesure où les analyses qui leur sont consacrées sont fréquemment altérées par la démagogie et le manque de recul de leurs auteurs. Il va de soi que le sujet mérite mieux que l’incontournable ritournelle, « Le travail, c’est la Santé », souvent servie en guise d’ouverture, le plus souvent moqueuse et… dérisoire, aux multiples commentaires et articles censés le traiter.

Alors ? Le travail est-il constructeur ou destructeur de santé ? Les deux assurément.

Encore faut-il distinguer théorie et pratique, virtuel et réel, la question appelant autant de réponses qu’il existe de contextes particuliers, tenant à la fois aux entreprises (secteur d’activité, taille, mode d’organisation, type de management, etc.), aux salariés concernés (fonction, niveau de responsabilité, formation, âge, sexe, etc.) et à l’environnement, politique, économique et social, dans lequel ils se situent.

Il est évidemment hors de question de prétendre couvrir l’ensemble des situations. Les études les plus sérieuses disponibles sur le sujet permettent néanmoins de mesurer combien le travail est indispensable à la construction de la santé et de répertorier les conditions qui doivent être réunies pour que « la magie opère ». Elles permettent également de connaître les obstacles qui font que le travail, pour un nombre croissant de salariés, loin de contribuer à la construction de leur santé, lui porte gravement atteinte, au plan physique et au plan mental.

Les responsables politiques, les partenaires sociaux, les organismes ayant en charge la santé au travail, les médias se sont évidemment emparés de ces questions, ce dont divers événements, manifestations et documents, largement relayés sur notre site depuis trois ans, témoignent abondamment.

C’est pour faire le point sur la question, dans la continuité de nos deux précédents Colloques « Regards croisés sur la Santé au travail », et plus précisément de celui, organisé en septembre 2012, consacré au « Management de la Santé au travail par temps de crise », que nous avons choisi « Les relations travail/santé : entre grandeur, misère et décadence » comme thème de notre troisième Colloque.

Comme pour les éditions précédentes, des spécialistes de diverses disciplines seront présents et nous aideront à y voir plus clair dans un domaine où l’idéologie et l’esprit partisan prennent souvent le pas sur l’approche scientifique.

Les bouleversements que connaît actuellement le système de Santé au travail et ceux qui se préparent ne peuvent que conforter le choix de notre thème.

Gabriel Paillereau
Copyright epHYGIE mise à jour réalisée le 12 juin 2015
Photo GP
Tous droits réservés

Pour toute demande d’information relative au Colloque :

Téléphone : 06 31 58 02 73
Courriel : contact@ephygie.com ou g.paillereau@gmail.com

Courrier : epHYGIE
Gabriel Paillereau
17 rue du Languedoc
31000 – Toulouse

Pour en savoir plus sur les deux Colloques précédents, cliquer sur les liens suivants :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *