Santé au travail : abroger la loi du 20 juillet 2011 pour améliorer la qualité de vie au travail ?

Dans une lettre adressée aux plus hauts responsables politiques de notre pays, le Collectif des Médecins du travail de Bourg-en-Bresse, connu pour ses prises de position radicales, considère l’abrogation de la loi du 20 juillet 2011 comme un des leviers majeurs pour améliorer la qualité de vie au travail, ce qui ne va pas manquer d’intéresser ceux qui, justement, ont caché les questions relatives à la Santé au travail derrière la QVT (c’est comme cela qu’il faut dire quand on est initié) dans la Conférence sociale.

Ce qui ne va pas manquer d’agacer aussi car c’est bien sur la base de ce qu’il convient d’appeler un « arrangement » qu’un « consensus » est né ces derniers mois entre les Organisations patronales, certaines Organisations syndicales et les Pouvoirs publics, et ce, en dépit des changements politiques récents…

Une chose est sûre : jamais, en près de 30 ans de pratique de la Santé au travail, je n’avais constaté pareille opposition à un texte dont l’application vient tout juste de commencer.

Nos responsables politiques seraient bien inspirés d’en prendre conscience rapidement s’ils ne veulent pas être tenus pour responsables de l’effondrement du système, effondrement qu’ils ont encore le pouvoir d’éviter.

Gabriel Paillereau

Copyright epHYGIE juillet 2012

Tous droits réservés

  • Pour accéder à la Lettre ouverte du Collectif des Médecins du travail de Bourg-en-Bresse, cliquer ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *