Le COCT, la Poule et l’Oeuf

Cocorico, lança le COCT,

COCT, coct… répondit la Poule,

codette, conclut-elle avec résignation, en se penchant sur son rejeton, un œuf maigrichon, taché et mal fichu, tout juste un ersatz d’œuf de caille, déroutant jusqu’aux plus confiants.

“Qu’allons-nous faire de pareil avorton ?”

Elle espérait, nous étions nombreux à espérer, comme on nous l’avait annoncé, quelque chose de Beau, de Grand, de Grandiose même, un CODE, quoi ! Nous voilà avec une codette, pâle et sans relief, qui, même aux yeux des plus optimistes, semble incapable d’apporter le moindre renouveau…

Etait-il bien raisonnable de miser autant sur le fruit d’une union de circonstance, menée sans clairvoyance ni souci du lendemain ?

Aurait-on, une fois de plus, oublié que la Réussite est avant tout un Voyage, non une simple destination ?

Gabriel Paillereau

Copyright epHYGIE décembre 2011

 

Tous droits réservés

4 Comments

LeDocDuTravail

Grosse déception en vue pour les médecins du travail, quand ils seront au courant…

Reply
g.paillereau

Pour les Médecins du travail et pour toutes les personnes concernées (consternées serait plus juste !) par la réforme de la Santé au travail.

Reply
Henri

Hello !

Cet article “Le COCT, la Poule et l’Oeuf” ne fait ni la poule ni l’oeuf… j’ai beau le relire, il ne me dit rien et peut s’appliquer à tout ou n’importe quoi.

Cordialement.

Reply
g.paillereau

C’est sans doute exact pour la plupart de ceux qui ne connaissent pas la Santé au travail, mais ça ne l’est probablement pas pour qui sait ce qu’est le COCT.

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *