Santé au travail dans le Secteur bancaire: va-t-on vers la création de Services professionnels ?

Va-t-il y avoir du nouveau dans le suivi des salariés du Secteur bancaire ? On peut le penser à la lecture de l’article publié sur le site Revue Banque.fr. Les partenaires sociaux du Secteur ont en effet décidé de “s’impliquer davantage dans la politique de Santé au travail des salariés de la profession bancaire” en signant, le 20 ​avril 2012, “un accord unanime sur la création de Services de Santé au travail interbanques, et donc à compétence professionnelle“.

Parmi les arguments présentés, “éviter le risque d’être en insécurité juridique permanente, face à la difficulté des services de santé interentreprises interprofessionnels d’assurer leurs missions.”

Ce projet est en fait un retour au passé car, il y a moins de 20 ans, existaient encore des Services interbancaires, progressivement absorbés par les Services interentreprises interprofessionnels.

Reste à savoir quelle en sera la suite effective, après l’ouverture, à titre expérimental, d’un Service à Lille et d’un autre à Marseille, la pénurie actuelle de Médecins du travail valant pour tous les Services de Santé au travail,  interentreprises et autonomes, interprofessionnels et professionnels, ainsi que pour les Services de Prévention ayant en charge les fonctionnaires et agents de l’Etat et des Collectivités territoriales…

Dossier à suivre de très près, en tout état de cause, étant donné ses conséquences pour les Services interentreprises interprofessionnels qui assurent aujourd’hui le suivi de ces salariés. Il sera intéressant par ailleurs de connaître la position de l’Administration, la tendance actuelle étant à la concentration des Services interentreprises, et, partant, à la diminution de leur nombre, et non à leur multiplication.

Gabriel Paillereau

Copyright epHYGIE juillet 2012

Tous droits réservés

  • Pour accéder à l’article de Michèle Rossi, Chargée de Mission à la Direction des Affaires Sociales de l’AFB, publié sur le site en ligne Revue Banque.fr, cliquer ici
  • Pour accéder au texte de l’Accord, cliquer ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *