Santé au travail : nous ne sommes pas tous des lemmings !

On a pu entendre récemment, dans le cadre d’une interview publiée sur internet, le Directeur d’un des plus gros Services interentreprises de Santé au travail présenter la loi du 20 juillet 2011 comme le texte législatif le plus important depuis la loi du 11 octobre 1946 (NDLR : les termes utilisés sont exactement les suivants : « depuis un an, en juillet 2011, on a eu la loi la plus importante depuis 1946, qui était la création de la Médecine du travail… »).

Sans remonter aux calendes grecques ni entrer dans les détails, on peut affirmer que deux autres lois, du 31 décembre 1991 et du 17 janvier 2002, étaient d’une portée sans comparaison avec celle de la loi du 20 juillet 2011, dont l’application a commencé il y a quelques jours, défigurée par les compromis (compromissions ?) qui ont présidé à sa naissance, même si certains de ses défenseurs usent de tous les artifices de la chirurgie esthétique et de la cosmétique pour en masquer les innombrables imperfections.

Non, cette loi n’est pas une grande loi. Oui, elle est un leurre, aussi bien pour les Employeurs que pour les Salariés.

Et nous ne pouvons qu’être inquiets de constater que tant de responsables, adeptes de la politique de l’autruche ou de la méthode Coué, fassent comme si elle engageait la Santé au travail sur la voie de la “modernité” alors qu’elle est en réalité synonyme de recul du système…

Ce qui me fait penser à cette croyance selon laquelle les lemmings, petits rongeurs des régions arctiques, se livreraient à d’impressionnants suicides collectifs en se précipitant en masse dans la mer du haut des falaises qui bordent la côte norvégienne…

On sait aujourd’hui qu’il s’agit d’une fable, répandue sur la base d’un documentaire dont les images avaient été savamment “montées”, mais elle renvoie malgré tout à une expression anglo-saxonne qui désigne par « lemmings » des personnes qui suivent un groupe sans réfléchir, quitte à ce que cela les mène à leur destruction…

Fort heureusement, nous ne sommes pas tous des lemmings !

Gabriel Paillereau

Copyright epHYGIE juillet 2012

Tous droits réservés

  • Puisque les vacances d’été commencent et qu’il n’est pas interdit de joindre l’agréable à l’utile, j’ai plaisir, en souvenir d’une vie professionnelle antérieure, à donner aux plus mélomanes et aux plus curieux des visiteurs d’epHYGIE une information sans rapport aucun avec la Santé au travail (et Dieu sait que ça fait du bien d’en sortir un peu !) : “Lemmings” est le titre d’un album au contenu très sombre du groupe de Rock progressif anglais Bachdenkel, “meilleur des groupes anglais inconnus” selon le magazine Rolling Stone. L’illustration choisie pour illustrer cet article est la reproduction partielle de la magnifique pochette originale du disque. Pour en savoir plus sur Bachdenkel, groupe contemporain de King Crimson, Led Zeppelin, Pink Floyd et Genesis (entre autres) dont la production s’est limitée à deux albums seulement (Lemmings en 1973 et Stalingrad en 1977), et sur sa musique, cliquer ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *