Organisation des Nations « Unies » et « Union » européenne : pour le pire et pour le pire ?

J’ai longtemps hésité avant de publier cet article, rédigé il y a une quinzaine de jours, mais la situation est telle que je m’y suis finalement décidé. Si notre site est dédié à la Santé au travail, rien ne nous interdit de sortir de notre domaine si nous estimons que la situation le justifie.

C’est le cas avec le désastre humanitaire qui frappe certaines populations du Proche et du Moyen-Orient, révélateur de l’extrême hypocrisie de nos Sociétés, généralement si promptes à s’indigner et si lentes à agir.

Révélateur aussi, sur un tout autre plan, de la petitesse dont sont capables ceux dont la seule préoccupation est la préservation de leurs intérêts, fût-ce au mépris des valeurs dont ils se parent et qu’ils déshonorent avec obstination.

GP

Les Etats-Unis et l’Europe s’opposent à la Syrie de Bachar-El-Assad, elle-même soutenue par l’Iran et combattue par les Jihadistes implantés en Syrie, dont sont issus certains des combattants de l’« Etat islamique en Irak et au Levant » qui met aujourd’hui l’Irak en péril avec le soutien du Qatar et de l’Arabie Saoudite, alliés privilégiés des Etats-Unis et de l’Occident dans la région et ennemis de l’Iran, dont on n’ignore pas qu’il est lui-même à la fois le principal soutien du Hezbollah, l’ennemi intime des Etats-Unis et/ou leur allié objectif dans les tous les conflits, actuels et futurs, de la région…

Et encore, dans ce très bref résumé, n’avons-nous évoqué ni la Russie, alliée de la Syrie, aujourd’hui aux abonnés absents, ni Israël, la Palestine, Gaza, l’Egypte ou le Liban, ni le Hamas, l’Autorité palestinienne et les Kurdes d’Irak et de Turquie, ni même, alors qu’ils sont pourtant au cœur du chaos qui règne dans la région, les Gazaouis et les minorités chrétienne et Yazidi d’Irak, aujourd’hui sous les bombes et menacés d’extermination…

Chercher à savoir et prétendre expliquer, c’est prendre le risque de rendre plus incompréhensible encore une situation tellement enchevêtrée qu’elle ne peut guère réjouir que les experts qui se relaient à longueur de journée pour répondre aux questions, souvent inconvenantes et parfois imbéciles, de certains journalistes dont la principale (sinon la seule) mission semble être d’occuper l’antenne et de maintenir le suspense permettant de préserver le plus haut niveau d’audience…

Trop sombre constat ?

Même s’il apparaît désolant, il est simplement à l’image de notre Société, qui, en contradiction avec ses propres Valeurs, qu’expriment heureusement encore avec force certains responsables politiques, abandonne de fait le terrain de la diffusion de l’information à quelques médias « grand public » dont l’intérêt porte davantage sur les « événements » (accidents, drames, catastrophes en tous genres), qui sont leur fonds de commerce, que sur les êtres humains qui les subissent, trop fréquemment réduits au rôle de simples figurants des sinistres tragédies dont ils sont les victimes terrorisées et impuissantes.

Et ce constat ne vaut pas, hélas, que pour le Moyen-Orient ou la géopolitique…

Nos meilleurs « amis », si les circonstances s’y prêtent en risquant de porter atteinte à leurs intérêts, peuvent se transformer en ennemis, et c’est alors d’eux – aussi et peut-être surtout – qu’il faut redouter le pire.

Au fait, que signifie ONU ?

Je croyais me souvenir qu’il s’agissait de l’Organisation des Nations « Unies »…

Et l’« Union » européenne alors ?

Unies, Union…

Pour le meilleur et pour le pire ou pour le pire et pour le pire ?

Gabriel Paillereau
Copyright epHYGIE 18 août 2014
Photo GP
Tous droits réservés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *