Liberté, Liberté chérie…

Ken Bréchet 2Comme on le redoutait, la barbarie a frappé une fois de plus, en plein cœur de Paris, s’attaquant à des personnes attablées à des terrasses de café, dans des restaurants, à des spectateurs assistant à un concert de hard rock, volant des dizaines de vies, méthodiquement, gratuitement, aveuglément, au nom d’une religion dont la face visible aujourd’hui n’est que haine, lâcheté, violence, destruction, là-bas et désormais de plus en plus ici…

Il se trouvera probablement de « beaux esprits » pour expliquer, comprendre, excuser, et peut-être même applaudir, en cherchant à nous rendre responsables de ces actes abominables, effroyables, ignominieux…

Les mots manquent pour exprimer le sentiment d’horreur qu’inspirent ces massacres, perpétrés par une poignée de fous furieux osant affirmer agir au nom de Dieu. Mais quel Dieu pourrait se reconnaître dans ce qui vient de se passer ? Comment pourrait-il considérer d’aussi odieux criminels comme ses enfants ?

Bougies en Hommage aux victimes du 13 novembre 2015Il faut dénoncer, dénoncer encore, et surtout, ne pas baisser les bras, ne pas céder à la terreur qu’on cherche à nous imposer. Nous battre encore et toujours, résister, unir nos forces pour préserver ce trésor dont certains voudraient nous priver : la Liberté !

Gabriel Paillereau
Copyright epHYGIE 14 novembre 2015
Dessin Ken Bréchet
Photo GP
Tous droits réservés  

On pourra également relire l’article que j’avais mis en ligne à la suite des attentats du mois de janvier :

Je suis, tu es, vous êtes, nous sommes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *