Santé au travail et Médecine de Prévention : des objectifs de plus en plus comparables

Par les temps qui courent, on parle beaucoup, à juste titre, de la Santé au travail, qui se prépare à la mise en œuvre de la réforme née de la loi du 20 juillet 2011.
.
On en oublierait presque les efforts considérables réalisés dans le cadre de la Médecine de Prévention. Si, pendant très longtemps, cette dernière, destinée aux personnels des différentes Fonctions publiques, a été, à tort ou à raison, considérée comme “en retard” par rapport à son homologue du Secteur privé, ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui.
.
Les échanges que j’ai eus avec des Médecins de Prévention tout au long du Congrès de Médecine et Santé au travail de Clermont-Ferrand prouvent qu’elle fait aujourd’hui preuve d’un dynamisme qui n’a rien à envier à celui dont se prévalent les Services de Santé au travail les plus performants.
.
Pour s’en convaincre, il suffit de visiter plusieurs sites mis en place dans le cadre de la Mission Santé-Sécurité au Travail dans les Fonctions Publiques (MSSTFP) :

Des échanges fructueux sont possibles dans les prochains mois et les prochaines années, au bénéfice de tous ceux que préoccupent les relations entre Travail et Santé, qu’ils appartiennent au Secteur public ou au Secteur privé.

Le premier Colloque “Regards croisés sur la Santé au travail” avait déjà accueilli nombre de représentants de la Médecine de Prévention. Je ne doute pas, à la lumière des échanges sur le stand d’epHYGIE à Clermont-Ferrand, qu’ils soient plus nombreux encore au second Colloque, “Manager la Santé au travail par temps de crise”, car, contrairement à une idée largement répandue, la crise est partout et les modes de Management dans les deux Secteurs tendent à se ressembler de plus en plus, pour le meilleur et… pour le pire.

Gabriel Paillereau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *